Frida Kahlo née le 6 juillet 1907 à Coyoacan au Mexique à 8h30

 

theme-astral-de-frida-kahlo

theme-astral-de-frida-kahlo

 

 Elle disait : « Je ne crois pas au destin ».

Si sur lui nous n’avons aucune prise, s’il s’impose à nous de manière inéluctable, il est possible de repérer dans toute existence meurtrie, les coups assénés par la force cruelle du destin qui oblige à ployer pour se redresser avec violence comme une branche de bois vert.  Frida Kahlo a trouvé cette rage dans l’expression artistique, elle a puisé au plus profond, au plus souffrant, la sève qui a nourri sa peinture.

Le Soleil maître de l’Ascendant Lion, est dans le signe du Cancer, conjoint à Neptune maître de la maison 8 en Poissons, dilatant son émotivité et sa sensibilité qu’elle déverse avec une puissance créative hors norme. Sa richesse inconsciente est un océan et l’image devient un miroir de l’expérience vécue. Miroir suspendu au dessus de son lit où, immobilisée dans un corset, elle contemple son visage nous le restituant à travers de multiples portraits. Le Cancer c’est aussi l’enfance, les racines, la mère et plus que tout autre signe du zodiaque, celui là va garder en lui l’empreinte des premiers gestes qui lui sont adressés, tendres ou absents. Il ne cessera tout au long de sa vie de retrouver le paradis perdu ou jamais traversé. Dans « Ma naissance » toile peinte en 1932 ou dans « Ma nourrice et moi » 1937, elle nous révèle combien sa petite enfance la hante et la fonde.

Stitched Panorama

Ma nourrice et moi

Entre 7 et 8 ans, au moment ou Saturne fait un carré à sa position natale et transite Vénus, Pluton et la Lune noire en Gémeaux., une blessure au pied droit provoque une atrophie. Les médecins diagnostiquent une poliomyélite. Surnommée par ses camarades « Frida Patte de bois », elle comprend, si jeune, qu’elle devra composer avec la maladie et la solitude, elle va utiliser la première pour éradiquer la seconde et gagner l’amour des autres. Saturne symbole de solitude, est en Poissons en maison psychique. Prisonnière d’un espace, corsetée dans une île de souffrance, le corps trop souvent écartelé dans un combat sans rémission, elle ne cessera de dilater et déployer  son âme dans les couleurs de ses tableaux. Deux toiles peintes en 1938 « On demande des avions et on reçoit des ailes de pailles » et « Quatre habitants du Mexique » en disent long sur cet isolement précoce.

cuatrohabitantesdemexicmk4

Quatre habitants du Mexique

A l’adolescence, elle reçoit une éducation authentiquement mexicaine et baigne dans la renaissance culturelle du Pays au sein de la « Preparatoria ». Elle est admise dans une bande de garçons turbulents, les « Cachuchas » (casquettes) et dira plus tard « ce fut la seule période heureuse de ma vie ». Alejandro (Alex), le chef du groupe est son premier amour, Venus a progressé à la conjonction de Neptune dans la maison du désir. Ce jeune homme brillant, « l’un des premier à incarner l’humanisme que la révolution enfante » selon l’écrivain Carlos Monsivais, restera toute sa vie son refuge affectif.

Le 17 septembre 1925, elle monte dans un autobus avec Alejandro, en redescend parce qu’elle a oublié son ombrelle, remonte dans un deuxième qui quelques minutes plus tard est percuté violemment par un véhicule. Alejandro est à peine blessé, Frida est transpercé par une main courante du dos jusqu’au vagin. Son corps est brisé et meurtri à jamais et commence alors un interminable combat avec la souffrance. Le 17 septembre en fin d’après midi, Lune, Mars, Soleil sont conjoints  à l’opposition d’Uranus qui transite Saturne natal. Neptune est sur l’Ascendant natal en Lion. En progression, la Lune a passé la conjonction des deux planètes violentes, Mars et Uranus natals en Capricorne et transite le nœud Sud. Ces aspects violents mettent en évidence des points critiques du thème de naissance. Destin inévitable ? Mystère insondable de la naissance qui nous emporte sur des flots paisibles ou agités car ce n’est pas la justice qui mène le bal. Frida Kahlo est née avec un ascendant à 24° du Lion mais sans doute quelques minutes  plus tôt, l’ascendant serait alors à 22° dans un degré de souffrances. « A compter de cet accident, la douleur, le courage et la présence de la mort vont constituer des thèmes dominants dans sa vie et dans son œuvre » (Gérard de Cortanze : Frida Kahlo. La beauté terrible).

Elle commence à peindre en 1926 au moment de la pleine Lune progressant dans l’axe Lion Verseau. Elle peint allongée, un chevalet au dessus d’elle et un miroir lui renvoyant l’image de son visage devenu « temple du corps » (Carlos Fuentes). Le premier autoportrait véritable date de l’été 1926 : Autoportrait à la robe de velours, cadeau d’adieu à Alex, fiancé jaloux qui s’est éloigné d’elle. Presque le tiers de son œuvre sera consacré à peindre sa propre image pour l’offrir à notre regard mais aussi pour retenir  l’indicible et ouvrir sur le désir d’être une autre lorsque le temps aura terni son apparence: Autoportrait aux cheveux défaits 1947.                   (A suivre)

autorretrato1947ph4

Ce contenu a été publié dans Quatuor pour un seul signe. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *