PIERRE SOULAGES né le 24 décembre 1919 à 13H à Rodez

BUAgBQWnA21mrJ1kZQNjZQNjth (5)

 

Pierre Soulages a eu 100 ans le 24 décembre dernier. Né sous le signe du Capricorne dont la planète régente est Saturne, il a déjà accompli 3 cycles de cette dernière comme autant de boucles cristallisant son œuvre dans une rare pérennité.

Si l’Astrologie gagne encore à être étudiée, approfondie, considérée, c’est pour le regard qu’elle porte sur l’expression de ce qui est singulièrement humain c’est-à-dire le geste créateur et ses productions inattendues, incomprises souvent, car si près du mystère de l’être qu’il est vain et prétentieux d’en vouloir analyser les causes et les fins.

Par le thème astral, filigrane perceptif et vibratoire faisant apparaître le tissage et le rythme de destinées exceptionnelles, l’Astrologie fait surgir le sens et en reçoit à son tour la substance qui nourrira encore et encore sa matière-pensée, trop encombrée par les théories d’écoles et systèmes divers, afin de ne retenir que l’essentiel destiné à lui garder sa place unique et éternelle : relier l’homme terrestre à son origine astrale.

L’homme est aussi le fruit d’un terroir, pour Soulages c’est l’Aveyron. Monuments romans, dolmens, menhirs gravés, sont le paysage de sa jeunesse. Une visite de classe à l’abbatiale de Conques fait impression : « J’étais là à un point précis du transept, absolument transporté par ce que j’étais en train de voir. La musique des proportions, l’espace architectural, l’émotion. »

images (4)

Il a douze ans, au retour cyclique de Jupiter quand dans cette magnifique Abbatiale de Ste Foy de  Conques naît en lui le désir de devenir artiste. Signe de cette orientation fondamentale et déterminée, une pleine Lune, à douze ans, dans l’axe essentiel du thème, Milieu du Ciel-Fond du Ciel, ici, à 14° du Capricorne et du Cancer, axe solsticial, et pour Soulages commencement d’une longue gestation créatrice qui n’en finit pas de décliner ce moment initial pour le conduire vers un accomplissement toujours à atteindre  l’amenant parfois à brûler les toiles (été 2008) qui ne répondent pas à cette sévère exigence. Il a pris comme profession de foi esthétique, le « pur rien » du troubadour Guillaume d’Aquitaine qui dit l’insatisfaction perpétuelle du créateur. Le Soleil est en Capricorne et en secteur 9 dans le thème de naissance, la Lune est également en Capricorne, dixième signe du zodiaque et en maison 10. L’encadrement du Milieu du Ciel en Capricorne entre le Soleil en maison 9 en Capricorne et la Lune en maison 10 en Capricorne est une configuration rare. (Le peintre Georges Matthieu a également un Milieu du Ciel en Capricorne mais la Lune est en Vierge et le Soleil dans le Verseau). Les aspirations sont fortes, tenaces, tendent vers un absolu. Le secteur 9, domaine de l’abstrait reçoit au moment le plus sombre de l’année, un soleil hivernal qui porte la puissance créatrice de Soulages (soleil est maître de la maison 5 en Lion, cinquième signe), vers une lumière au delà du noir, l’ « outre noir ». « Outre noir » dit Soulages pour dire un au-delà du noir, une lumière reflétée, transmutée par le noir, « outre noir qui cessant de l’être devient émetteur de clarté, de lumière secrète, « outre noir », un champ mental autre que celui du simple noir ». Les deux luminaires culminant dans le thème de Soulages rappellent les deux lumières contenues dans l’idéogramme chinois Ming, l’une de type Yang, produite par une source lumineuse chaude et qui éclaire vers l’extérieur, l’autre de type Yin, lumière lunaire, froide, éclairant l’intérieur. (Lune maître du secteur 4 en Cancer, vie inconsciente portée au Zénith du secteur 10).

98088_1347457653_pierre-soulages-brou-de-noix-sur-papier-76-x-75-cm-2003-brou-de-noix-sur-papier-collection-de-l-artiste

Saturne est en  vierge partageant avec le Capricorne natal et avec l’Ascendant Taureau, l’élément Terre. Enracinement, sensation, propension à explorer diverses techniques, à provoquer la matière, à la creuser, à la griffer en attente de l’inattendu, fabriquer ses propres outils, verre, papier, afin d’intensifier, de développer de préciser ce qui surgit de manière fortuite. Puissance créative du maître d’Ascendant, Vénus en Scorpion qui échange son domicile avec un Mars adouci et équilibré en Balance. Il dit :« Les matières que j’utilise sont proches de ce qui m’est fraternel : la terre, les pierres, les vieux bois, le goudron, le fer rouillé… » L’action corrosive de l’acide a, dit-il, quelque chose qui appartient au Temps (Saturne encore) qui use et détruit les choses, il provoque en quelques minutes des formes que le temps mettrait des siècles à produire, c’est « du temps piégé par une matière ».

Soulages, solitaire, n’appartient à aucun groupe, à aucune école, il passe le concours des Beaux Arts à Paris mais n’intègre pas l’école, persuadé qu’elle dispense un enseignement médiocre et rentre à Rodez. (Mercure maître de Saturne dans son thème passe à ce moment là à l’opposition de Pluton, mais plus fondamentalement, la Lune culminant en maison 10 dans son thème de naissance est encadrée par le Soleil en Capricorne et Uranus dans son signe le Verseau, inclinant au non conformisme et à l’émancipation.)

A 27 ans, au moment du retour de la Lune à sa place natale, en 10 (l’activité professionnelle), il se consacre entièrement à la peinture. Dès 1948, à 29 ans il participe à des expositions et en 1949-1950 (Saturne a accompli une première révolution), sa première exposition personnelle à Paris a eu lieu et ses toiles commencent à entrer dans les plus grands musées du monde. L’étranger accueille son œuvre avec ferveur et Soulages voyage et séjourne au Japon, au Cambodge, en Inde, au Pakistan… (La Lune indice de popularité, de fécondité est en maison 10, la carrière. Le soleil symbole de succès, d’autorité est en maison 9, le lointain,  Jupiter symbole de réussite, de profit est maître de le secteur 9 et se trouve dans le signe solaire du Lion et en secteur 5, la création).

peinture-soulage1

Le tournant de 1979 est toujours souligné dans son parcours comme un moment de rupture, selon ses propres termes, Soulages passe alors à une « peinture autre », le noir lumière, la lumière y est reflétée, transformée par le noir. Il dit : « Peindre avec le noir c’est le moyen le plus véhément de faire naître une lumière, une lumière mais picturale, c’est-à-dire émanant de la toile, modulée par la nature et la qualité des contrastes qui l’ont fait naître. Le noir est une couleur de lumière ». En 1979, Soulages à 60 ans et sont accomplis deux cycles Saturniens. Le sixième signe de la Vierge occupe le secteur 6 et reçoit Saturne rétrograde, mobilisant les aspirations essentielles du secteur 10 vers un opus alchimique intériorisé et jamais achevé, tendu vers une ascèse des moyens et des formes. Ce tournant dans sa peinture, l’Astrologie le situe deux ou trois ans plus tôt, au moment d’une nouvelle lune progressant à la conjonction d’Uranus symbole de rupture, car la gestation de l’œuvre comporte des résurgences et des courants de fonds que l’on remarque dans les reprises de thèmes antérieurs, de procédés déjà utilisés : c’est ainsi que Soulages distingue dans sa recherche trois voies du noir : le noir sur fond, le noir associé à des couleurs, la texture du noir (outre noirs), ces trois voies s’entrelaçant, tantôt en suspens, tantôt reprises. Du charbon des dessins pariétaux dont ses Brou de noix des années 1947-49 tirent leur origine, jusqu’aux vitraux de l’abbatiale de Conques, la quête est la même, la révélation de la lumière au cœur de l’obscurité la plus intense, quête dont son thème de naissance est le blason.

En 1986, une commande d’Etat engage Soulages dans un travail de 8 années qui va consacrer sa carrière en ce lieu même où elle prit sa source 55 ans plus tôt. En cette abbatiale dont la beauté l’avait tant bouleversé, il dit avoir évacué le côté émotionnel (Lune en Capricorne) pour analyser froidement et précisément le bâtiment,(Saturne en Vierge) ce travail préparatoire scrupuleux correspond à la progression du Soleil et de la Lune en opposition, pleine Lune de 14° de la Vierge à 14° des Poissons, mettant à nouveau en évidence Saturne natal. Le récit de cette aventure par Soulages lui-même, est passionnante tant elle permet de comprendre le processus de réflexion et l’inventivité à l’œuvre. Soulages est amené à créer un verre particulier et deux états de cette matière, opaque comme la pierre ou bien transparent, état dits amorphe ou cristallisé, à la recherche d’une qualité métaphysique de la lumière.

Vitraux Soulages Bobin (2)

Pour Pierre Soulages, « l’œuvre vit du regard qu’on lui porte. Elle ne se limite ni à ce qu’elle est ni à celui qui l’a produite, elle est faite aussi de celui qui regarde. Ma peinture est un espace de questionnement et de méditation où les sens qu’on lui prête peuvent venir se faire et se défaire ». Le rapport artiste-œuvre-spectateur est une construction réciproque, affirmation inscrite dans la position du maître d’Ascendant Vénus en secteur 7, celui de l’échange, du dialogue et Mars maître de Vénus dans le septième signe, la Balance.

Artiste exceptionnel, artiste expérimental qui n’en finit pas de chercher et qui avoue « c’est ce que je fais qui m’apprend ce que je cherche », Soulages aura son Musée à Rodez au printemps 2014. Là encore l’Astrologue s’émerveille de repérer que l’Ascendant au début du Taureau à la naissance rejoint maintenant, par progression, la place occupée par la conjonction Jupiter – Neptune en Lion  en signe et en maison  de création.

soulages_dans_son_atelier_paris_image_full

L’enfant qui commença à peindre à 5 ans préférant tremper son pinceau dans l’encre noire plutôt que dans la couleur s’est construit à travers son œuvre,  cathédrale romane dont l’intériorité dense et profonde semblable aux grottes obscures de Pech-Merle, de Font-de-Gaume, d’Altamira ou de Lascaux, nous révèle au plus profond de cette obscurité originelle la trace d’un  chemin vers notre lumière.

Hubbles_Wide_View_of_Mystic_Mountain_in_Infrared-300x192

Ce contenu a été publié dans Quatuor pour un seul signe. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *