Quatuor pour un seul signe La Balance : Alberto Giacometti

 

Alberto Giacometti est né dans une région montagneuse du sud-est de la Suisse, paysage dans l’ombre du début novembre à la mi-février et dont son frère Diego disait « c’est une sorte de purgatoire ».

Il nait le 10 octobre 1901 au moment de la lente remontée du monde nocturne, avec un soleil à 15° du signe de la Balance, saison où la nature commence à se dépouiller, à épurer ses formes et nous invite à l’intériorisation et à la vie spirituelle. Saturne qu’on dit « exalté » dans ce signe, porte au détachement, au renoncement à l’introversion, il est dans son domicile ici, le Capricorne.

Alberto Giacometti

La Lune dans le thème de Giacometti est à 17° du signe de la Vierge, la force instinctive cède le pas à l’intellect, au perfectionnement des aptitudes, à leur analyse, à l’inquiétude latente.

Trois planètes en Scorpion : Mercure Vénus et Mars, ces deux dernières fusionnelles et dans une maison psychique, la 4, Fond du Ciel, tombeau du soleil à minuit, dimension la plus profonde, la plus intérieure de la réalité, de ce qui est caché, secret mais qui fait abri. Vénus et Mars maître du point et de la maison opposés, le Milieu du Ciel, nourrissent passionnément au tréfonds de l’artiste un cheminement qui ne cherche pas l’apothéose. Cette occupation du 8ème signe confirme le sentiment récurrent de crise dont le rôle est fondamental et matriciel (maison 4).

Mercure maître de la maison 3, est en Scorpion.  Conjoint au nœud Nord, il condense et fixe la force et la fécondité  de la pensée et de l’expression d’un être qui  dit « je donnerai toute mon œuvre pour une seule conversation » et dont la capacité d’analyse (Lune Vierge, Mercure Scorpion) a profondément influencé la pensée de Sartre et habillé celle d’un Picasso (Scorpion) jaloux et emprunteur. Giacometti aimait écrire. « Hier sables mouvants » relate les événements et les fantasmes de son enfance, « Le rêve, le Sphinx et la mort » est illustré par ses œuvres.

Uranus dans le signe du Sagittaire en maison 5 (la création), trigone à l’Ascendant Lion, transmute les énergies torturées du Scorpion vers une exigence culturelle, audacieuse, révolutionnaire. Il dit …. « Ça ne revient jamais en arrière, plus jamais je ne ferai ce que j’ai fait hier soir. C’est la longue marche. Alors tout devient une sorte de délire exaltant pour moi. Exactement comme l’aventure la plus extraordinaire : je partirais sur un bateau dans des pays jamais vus et rencontrerais des îles et des habitants de plus en plus inattendus, que cela me ferai exactement cet effet là. »

Jupiter et Saturne sont conjoints en Capricorne en maison 5, le deuxième maîtrisant le premier, donnant la suprématie à la lenteur, à l’ascétisme, au labeur.

James Lord dans la biographie talentueuse qu’il a écrite sur l’artiste nous dit : « Il refusait de se laisser compromettre par cette chose dérisoire, la propriété, la possession, et se croyait tenu de vivre selon une règle ascétique si exigeante qu’elle s’apparentait à la sainteté » et Giacometti lui-même :« je veux vivre de telle manière que si demain j’étais dans le dénuement cela ne changerait rien pour moi ».  La Lune dans le sixième signe, en 2, maison de la possession, est maître de la 12 (la restriction, le sacrifice), et en trigonocracie avec les planètes et la 6 en Capricorne. Cette position de la Lune en 2 c’est aussi l’aide financière qu’il a reçue de sa mère (la Lune) des années durant.

Le maître de l’Ascendant Lion est en maison 3, (les moyens d’expression, de communication), en Balance signe vénusien. La voluptueuse Vénus étant conjointe au pugnace Mars dans le Scorpion avide et combatif, écoutons-le : « je dessinais pour communiquer et pour dominer… Mon crayon c’était mon arme » ou bien : « je donnerai toute mon œuvre pour une seule conversation », rayonnement du Soleil maître de l’Ascendant en maison 3 dans la Balance signe de dialogue…….

(à suivre dans la publication de l’ouvrage : desartsauxastres).

Ce contenu a été publié dans Quatuor pour un seul signe. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *