Quatuor pour un seul signe : Le Scorpion Auguste Rodin

Auguste Rodin

Scruter le ciel de naissance d’Auguste Rodin, en dégager les lignes de forces, le sculpter  à sa manière, y ajouter de la matière, en supprimer autant, pousser la pensée jusqu’au déséquilibre, jusqu’au déraisonnable, douter aussi d’une interprétation inachevée qui tente d’approcher le génie d’un artiste sans le trahir, mimer ce geste singulier qui cherche passionnément le secret du modèle offert, sa vérité par-dessus tout, au risque de lui déplaire, extraire de ce ciel ce qui en constitue l’essence, le donner à voir et à comprendre, trouver dans la laborieuse réflexion sur un ordre cosmique paradoxal, d’abord le reflet des aléas d’une vie, puis une manière juste et sincère de s’émerveiller du dialogue entre nous et lui grâce à cette dimension astrale symbolique, métaphorique, analogique, artistique aussi, sans laquelle le sens s’effondre et désenchante nos existences.

Thème astral d’Auguste Rodin

Le signe du Capricorne est à l’Orient du ciel natal donnant à Saturne tout pouvoir sur la lente gestation et l’architecture d’un destin très tôt marqué par l’injonction paternelle : « Il faut mon cher Auguste songer à avoir une tête car il s’agit pour toi de te créer un avenir solide et durable…. » « .. qu’un jour à venir on puisse dire de toi comme de ces grands hommes, l’artiste Auguste Rodin est mort, mais il vit pour la postérité présente, future et à venir. C’est ainsi qu’après la mort on vit. C’est ainsi que l’histoire vous fait vivre dans les siècles à venir. Courage, courage… La postérité vous rend témoignage, Auguste Rodin n’est plus mais il vit dans nos cœurs et il n’est pas mort ». Le secteur 4 en Taureau, pose les fondations et renvoie à la conjonction Vénus Saturne dans le secteur 11, en Sagittaire, projetant la création, les espoirs, les amours aussi, vers une tension idéaliste, érigée comme la flèche des cathédrales tant aimées du sculpteur, minuit céleste d’un désir jamais assouvi, cherchant dans la materia prima de l’argile malaxée, triturée, violentée, chair contre chair, la fécondité d’un opus qui voudrait édifier un nouveau monde dans la plénitude d’un soleil culminant à l’approche de Jupiter dans le signe du Scorpion.
Soleil dans le décan talentueux du Scorpion, inondant le Zénith de sa lumière et procédant vers Jupiter astre de la réussite, de l’expansion, de la pléthore aussi, sous la maîtrise de Mars en huitième secteur dans le signe de la Vierge opposé à Uranus, donnant à l’énergie forcenée du Scorpion la discipline, le réalisme, la lucidité, le perfectionnisme d’un sixième signe soumis aux crises, aux pertes, aux convulsions d’un tempérament fougueux, dionysiaque,  entièrement accaparé par son geste créateur.

Lente fut la progression vers la gloire ; Rodin commença par l’artisanat ; de 18 à 22 ans il est mouleur et ornemaniste et fait ses gammes à « la Petite Ecole », est refusé trois fois aux concours des Beaux Arts, fort heureusement, évitant ainsi de tomber dans l’Académisme. Horace Lecocq de Boisbaudran directeur et brillant enseignant à la Petite Ecole apprendra à Rodin à dessiner de mémoire. Constant Simon lui enseignera « la science du modelé ». De ces précieux conseils il retiendra que« Toute vie surgit d’un centre, puis elle germe et s’épanouit du dedans au dehors » et enseignera plus tard à ses jeunes élèves à regarder avec les yeux de l’âme. Rodin aura l’art de dégager les lignes essentielles, talent inscrit dans sa signature saturnienne qui épure toutes formes. La vérité, la vérité avant tout, ne pas idéaliser la nature humaine, servir la Nature, le réel, sans chercher à l’embellir car « Dans la crispation d’une physionomie maladive,dans le ravinement d’un masque vicieux, dans toute déformation , dans toute flétrissure, la vérité intérieure éclate plus aisément que sur des trait réguliers et sains ». Du sculpteur animalier Barye, Rodin dira : » C’est tout de même de lui que j’ai le plus appris ».

A suivre….

Ce contenu a été publié dans Quatuor pour un seul signe. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *